Actualités

Bonjour à tous,

Après une période plus propice pour moi au silence et à la récupération, le temps est enfin venu de vous donner directement quelques nouvelles. La saison passée fut intense physiquement et mentalement.

Et même si sa conclusion internationale n'a pas été telle que, comme moi, vous l'aviez peut-être envisagée, je ne peux que penser ici au chemin parcouru depuis plus de quatre ans. Chemin personnel mais aussi collectif qu'il ne faut jamais oublier à l'aube d'une nouvelle olympiade.

Mais commençons par la fin…
Car oui, c'est bien par la fin de la saison dernière que mon année s'est entamée du côté de Gravelines (contraste un mois après Rio,… certainement un message qu'il fallait retourner "au charbon"). Retour aux couleurs rouges et blanches du Sport Nautique de Bergerac, retour à tribord, retour à l'agréable moment partagé avec un collectif qui vise et obtient de beaux résultats depuis quelques années en 8+ sénior. J'apprécie tout particulièrement ces moments, finalement très rares dans une année internationale. L'objectif est différent, l'état d'esprit aussi ; plus question d'individualité(s), juste apporter son maximum au bateau et partager. Et quand en plus on a la chance de le faire avec ces gars-là, croyez-moi, c'est juste une interdiction pour moi de ne pas en profiter. Cette année encore, la "breloque" était au bout (le bronze derrière le CN Verdun et l'Aviron Bayonnais). Performer avec et pour son club c'est une mission à laquelle je suis plus qu'attaché. C'est comme retrouver en condensé tout ce qui m'a construit, saison après saison, au travers des gens, de la manière,… le "made in SNB" !

Se remettre en route…
Les sourires nordistes m'ont permis d'enchaîner facilement avec la routine de l'entraînement. Et même si les premiers tours de musculation ont, comme pour tout le monde, "picoté",… de bonnes sensations m'ont confirmé mon envie de renouer simplement avec le plaisir, au quotidien. Les tests de force maximale ont été bons avec des performances équivalentes à l'an passé, parfois meilleures. L'expérience me conduit aujourd'hui à m'engager plus librement dans cette nouvelle saison. La motivation est intacte. La perspective se dessinera au fur et à mesure.

Le rendez-vous du Lot…
En recalculant, cela faisait un bon moment que je ne m'étais pas retrouvé en tête de rivière du côté de Sainte-Livrade. Je ne m'en cache pas, ce n'est pas mon exercice favori mais là encore, bonnes sensations ! Ma navigation n'a pas été contrariée et j'ai pu retranscrire le travail effectué en bateau en amont. Repartir avec le deuxième temps, derrière le champion de France en titre TC, mais avec le meilleur pourcentage… je n'en demandais pas plus.

Retour au lac…
Fin novembre, je retrouvais le collectif français à Aiguebelette. Déjà un bel endroit pour le commun des mortels, mais pour un rameur, c'est toujours un rendez-vous particulier… J'ai à chaque fois le petit truc en plus quand on pose les pelles au ponton car si le lac est avec vous, la sensation peut rester longtemps à vos côtés. Le 4x était principalement au programme pour la plupart des coupleux poids-légers. Accumuler les kilomètres avec de bonnes conditions de navigation et camarades de jeu reste un avantage. C'était aussi l'occasion de passer les traditionnels tests physiologiques en fin de stage et retrouver l'encadrement fédéral qui, comme chacun sait, a quelque peu évolué en ce début de saison. Pas de révolution mais une évolution pour nous car il nous faut dorénavant "partager" notre coach, Alexis Besançon, désormais responsable de l'ensemble du secteur homme. "On récolte ce que l'on sème"… et pour avoir passé ces quatre dernières années sous sa direction, je ne peux que me réjouir pour l'équipe de France masculine. Performer à très haut-niveau n'est pas un accident. C'est une posture, c'est une culture, c'est une voie et je sais mieux que quiconque à quel point son fonctionnement peut être créateur de réussites pérennes.../..

En tant que rameur, nos parcours sont inéluctablement liés et je sais ce que je lui dois. En tant qu'entraîneur, le "professeur" reste pour moi un exemple.

6'09"7…
Dernier gros rendez-vous de l'année civile, le premier test ergométrique de la saison s'est réalisé il y a quelques jours. L'occasion pour moi de franchir pour la seconde fois de ma carrière la barre symbolique des 6'10". Les voyants étaient au vert. Le chrono obtenu traduit mon état d'esprit actuel : avancer et valider chaque étape au niveau requis.

Avant de repartir à l'entraînement, j'en profite pour vous souhaiter une excellente fin d'année. Pour ma part, elle sera forcément belle avec mon premier Noël comme "papa". A très vite !

 

Stany. 

Évènements à venir

Dernières Photos

Dernières Vidéos

Oscars Sud Ouest - Stany Delayre, oscar sports... par journalsudouest

Stany se livre en 3 mn sur le site du SNB

Visites

1.png4.png7.png4.png6.png0.png
lundi 21 août 2017 17:36

PARTENAIRES DE STANY DELAYRE

Peugeot Bergerac Dordogne

SERREAU PEUGEOT
Intersport Bergerac

INTERSPORT
Sites Internet Périgueux Dordogne

TARANIS STUDIO
Vinta Quatre

Vinta Quatre
Formation bâtiment Bergerac

IDC PRO


Conseil Dép. de la Dordogne


Ville de Bergerac


Crédit Agricole


Agriculture & Territoires


Biocoop


Office de Tourisme


Région Aquitaine